Le soin porté à la vigne : de la culture sur-mesure

André est un passionné de la vigne : l'amour de la plante et les compétences acquises avec l'expérience se reflètent dans le magnifique vignoble, son jardin.

Le développement durable de notre exploitation passe par une viticulture raisonnée, en parfaite intelligence avec l’écologie du terroir, visant à obtenir des raisins purs tout en respectant l’environnement. Chacune des décisions est sous-tendue par la préservation de la biodiversité qui nous entoure : forêts, vergers, étangs.

Ce raisonnement commence dès la plantation de la parcelle : maintien des haies, choix du couple cépage – porte-greffe selon le type de sol, densité de plantation, etc.


Le mode d’entretien du sol tient également une importance capitale. Très tôt, André Pfister a vu la nécessité de « faire vivre » son sol. L’arrêt du désherbage total et la mise en place d’enherbement et engrais verts a vite permis de relancer l’activité du sol. Un cep de vigne poussant sur un sol aéré et vivant ne pourra qu’en retirer plus de bénéfices.

L’observation de nos parcelles tout comme la connaissance des terroirs et du cycle végétatif sont les moteurs de notre travail dans la vigne. Chacune des façons culturales a pour objectif le maintien de l’équilibre du cep : taille, ébourgeonnage, épamprage, palissage, éclaircissage…

En tout, ce ne sont pas moins de 10 passages qui sont réalisés sur chaque souche ! On peut donc vraiment dire qu’il s’agit là de « culture sur-mesure ». La même énergie est appliquée sur tout le vignoble, pour des vignes destinées à l’élaboration de crémant, d’AOC Alsace tout comme pour des vignes de Grand Cru. En cela, nous pouvons être fiers de travailler avec une équipe qui comprend notre haut degré d’exigence. Jean-Claude Heitz, le fidèle bras-droit d’André, en est le digne chef de file.